"Une route d'été magique !" - Interview d'Alexia


1. Qu’est-ce qui t’a poussée à venir à la dernière route ?


Je suis venue à la route parce que j’avais juste envie de tenter un truc. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, je ne connaissais même pas Cor Unum ! Je suis un peu arrivée en mode : « bon bah aller on tente quoi ! ». Une amie m’accompagnait car je ne sais pas si j’y serai allée toute seule, ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre. Alors que maintenant… sans problème !

J’avais aussi envie de découvrir de nouvelles personnes avec lesquelles tu as quelque chose de fort en commun, ta foi notamment. Et je sais qu’en général, ça crée rapidement quelque chose de transcendant ! J’avais un peu peur que ça soit très très versaillais (rires), un peu dans le mauvais sens du terme et j’ai été très agréablement surprise du contraire à la route.


2. Qu’est-ce que la route t’a apportée ?


J’en ai tiré pas mal de travail sur moi-même avec les temps de partage qu’on faisait le matin. On était répartis en équipe et il y avait à chaque fois une réflexion sur un thème ou un Évangile. Ce sont des moments assez forts, chacun était libre de dire ce qu’il voulait, de parler (ou pas d’ailleurs, parfois de pleurer pour certains…). Ça donnait une bonne dynamique de foi : j’ai beaucoup réfléchi sur moi et la façon dont j’avais vécu ma foi ces dernières années.

L’été n’est pas toujours facile parce qu'on bouge à droite à gauche, on ne connait pas forcément la paroisse de campagne dans laquelle on se retrouve… La route, c’est chouette parce que ça donne justement un vrai élan et permet de voir qu’on n’est pas tout seul à croire. Alors c’est sûr, quand on habite Versailles, il y a plein de gens qui vont à la Messe. Mais dans le cadre de ses études, ce n’est pas toujours simple de parler de sa foi parce que les gens ne nous connaissent pas ! Donc ce n’est pas toujours un sujet sur lequel on peut échanger !