Conférence de Fabrice Hadjadj

Il fallait bien un coup de folie pour organiser une « exhortation parénétique » dans une église de Versailles. Et encore plus pour faire venir Fabrice Hadjadj de Suisse exprès pour cela. Mais quelle joie que les vicaires de Versailles aient eu cette audace ! Quel joie de voir autant de jeunes réunis pour répondre à la question « Comment être chrétien dans un monde qui ne l’est plus ? » !



Alors bien évidemment, comme tout bon philosophe, Monsieur Hadjadj a commencé son discours en éclairant les présupposés sous-jacents à la question. Et comme tout bon apprenti philosophe que nous sommes, nous avons vite compris que les fondements de la question étaient déjà biaisés. Alors petit à petit, il est venu éclairer notre intelligence, nous rappeler que Dieu n’est pas « de ce monde » mais « dans ce monde », que c’est le monde qui trouve son origine en Dieu et non l’inverse et que donc par essence notre monde est chrétien.


Cependant, nous nous rendons bien compte aujourd’hui que quelque chose a changé, qu’il y a eu une rupture. Cette rupture s’appuie sur le fait que nous savons désormais que notre espèce va s’éteindre et c’est à cause de cela qu’il n’y a plus de raison de s’exposer. Puisque chacun de nous va mourir et que même notre espèce va disparaître à quoi bon prendre des risques et se donner ? C’est précisément à cette question que l’Espérance chrétienne peut répondre. C’est cette « Espérance nue » comme l’appelle Monsieur Hadjadj, cette Espérance du Salut et de la Vie Eternelle qui est en jeu aujourd’hui et qui peut donner du sens à nos vies.


Mais comment nourrir notre Espérance pour la transmettre autour de nous ? Réponse du philosophe : en formant de petites communautés de vie, adossées à une paroisse ou un monastère pour vivre la communauté de l’Eglise et avec un jardin pour contempler la nature qui porte du fruit et qui doit nous inspirer.


Merci Monsieur Hadjadj pour cette magnifique exhortation qui a nourri nos intelligences et nos âmes et qui nous invite à sortir de notre confort pour nous donner et porter du fruit.